Regard sur le Bâtiment et les Travaux Publics au Sénégal (BTP) au Sénégal

 

Regard sur le Bâtiment et les Travaux Publics au Sénégal (BTP) au Sénégal

Avec l’immobilier représentant 3% de l’économie mondiale et qui pourrait atteindre dans un avenir proche une part à deux chiffres dans certains pays africains comme le Sénégal. D’après le rapport du Comité scientifique du PSE, le déficit de logements est estimé à un million d’ici à 2030. C‘est la raison pour laquelle le secteur des BTP est en perpétuel mouvement et un Salon pour l’Émergence et du Développement de l’Immobilier du Sénégal est organisé à Paris.

D’ailleurs le site internet MaMaison.sn avait déjà fait une étude sur le secteur du BTP en début d’année. Dans cette étude, il était exposé l’organisation du cadre du Bâtiment et des Travaux Publics en faisant savoir qui les acteurs habilités à cet effet. Dans le cadre de la supervision des chantiers au niveau national, deux structures de contrôle, mais qui ne sont pas pleinement opérationnelles ont été notées. Il s’agit du Centre Expérimental de Recherches et d’Etudes pour l’Equipement (CEREEQ) comme laboratoire de référence avec ses missions de supervision et d’orientation de la démarche Qualité pour les Bâtiments et Travaux Publics, mais également du Comité national d’accréditation et d’homologation des laboratoires.

Toujours dans la même étude, on parlait également de l’état des lieux du marché du Bâtiment et des Travaux des Publics avec l’arrivée récente des sociétés étrangères (italiennes, espagnoles, chinoises, turques). Ces entreprises étrangères ont également introduit des nouvelles méthodes de construction avec l’introduction des matériaux d’isolation thermique, la paraffine, la brique alvéolaire ou le béton translucide. L’utilisation de ces matériaux se justifie par le fait que les matériaux sont moins énergivores, plus écologiques et utilisés notamment dans la construction des bâtiments intelligents. Il y a par ailleurs le matériel des toitures avec les panneaux ondulés constitués de fibres cellulosiques, respectant les exigences d’étanchéité. Il ne faut pas perdre de vue l’intégration des solutions domotiques.

Le SEDIS, le premier salon de l’immobilier du Sénégal à l’étranger

La première édition du Salon de l’Émergence et du Développement de l’Immobilier du Sénégal (SEDIS) se tiendra les 12 et 13 octobre à Paris au sein de la prestigieuse Bibliothèque Nationale de France (BNF).

Il y’a de cela quelques décennies, un Président du Sénégal, disait avec juste raison à propos de la jeunesse sénégalaise qu’il ne voudrait pas d’une « jeunesse cigale » entendons par là une jeunesse qui ne ferait que chanter et danser le plus clair de son temps à l’image de la cigale de la fable de Jean de la Fontaine. C’est un état d’esprit différent et en phase avec ce Président du Sénégal qui anime les organisateurs de ce premier Salon à savoir la société SEMER Investment Group et ses partenaires promoteurs de la plateforme Diamniadio Lake City. Ayant pleine conscience de la hauteur de la haie à franchir, les organisateurs sont en train de séduire des investisseurs de partout du monde à travers le Diamniadio Lake City, la ville du futur devant se trouver à Diamniadio.

Le Groupe SOECO-PONCET un leader avec plus de 40 ans d’expérience.

Les projets de grande envergure du Sénégal sont généralement exécutés par les entreprises leaders dans le BTP. La plupart capitalisent plus de 40 ans d’expérience. Leurs réalisations se comptent par centaines au Sénégal comme à l’étranger parmi ces entreprises, il y a : la CSE, l’EIFFAGE, la CDE, la GE. Le savoir-faire de la SOECO s’est bonifié ces dernières années puisque le Groupe SOECO évolue en dehors du BTP dans les pièces détachées et les granulats.  Vous pouvez consulter nos réalisations en cliquant ici.

 

Consulter l'étude Mamaison sur le BTP

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *